Biographie

Artiste et critique d'art, Hélène Brunet Neumann est aussi couramment commissaire indépendante. À travers ses œuvres, elle propose une réflexion sur l'interaction et la perméabilité des relations entre les êtres, le vivant et les choses. Elle questionne notre rapport au monde, notre relation à la matérialité et l'impermanence qui y est sous-jacente. En 2016, elle a initié, en collaboration avec l'Atelier de l'île, le projet Art Nomade qui expose des livres d'artistes dans plusieurs bibliothèques de la MRC des Laurentides. Impliquée dans son milieu, elle est un des membres fondateurs d'un nouvel organisme en arts visuels Les flâneurs erratiques. Elle est aussi conseillère municipale, responsable de la culture, à Val- Morin et, à l'intérieur de ses fonctions, présidente du comité consultatif en art et culture. Hélène Brunet Neumann détient une maîtrise en étude des arts et un baccalauréat en arts visuels de l'Université Visva Bharati de Santiniketan, en Inde.
 
 

Démarche

Je m'intéresse aux marques du temps sur la matière, à notre rapport à cette matière et à l'espace, intangible, mais bien présent qu'il y a entre les êtres et les choses. La nature humaine dans sa nature éphémère, ses modes de réception-perception et son adaptabilité aux changements malgré sa résistance, nourrit mes questionnements et mes œuvres. C'est cet espace, ce va-et-vient entre les générations, entre les disciplines, entre les êtres et les choses, entre l'humain et la nature que j'explore à travers la matière et la représentation picturale. Cet espace, à la fois être et matière, vide et forme. qui nous habite, et que nous habitons.

Dans la forme, ma pratique évolue entre une recherche picturale et une recherche sculpturale. Dans ce processus créatif, je m'intéresse aux liens qui émergent dans le carrefour des paramètres propres à chacun des médiums. Dans une approche de production non linéaire, par un va-et-vient entre des techniques numériques et manuelles, l'influence qui se traduit sur l'une ou l'autre des approches est au cœur de ma recherche. Entre sculptures, gravures et peintures, entre le numérique et l'analogue, entre la technologie et la nature, j'observe et expérimente comment ces langages s'influencent, se déterminent, se contaminent. Dans ce sens, peintures, gravures et sculptures évoluent vers une forme visuelle qui se définit au fur et à mesure que la recherche avance en ping-pong entre ces différents modes de production. Cette interrelation entre le numérique et l'analogue, entre la nature et la technologie demeure centrale dans le développement de nos sociétés contemporaines. Je m'intéresse à la friction créée par la rencontre de réalités et de modes de production se confrontant en termes de tradition et d'innovation technologique. Ce qui émerge « entre » par l'exploration du différent m'interpelle particulièrement.
 
 

Curriculum vitae