Dérives

Ces œuvres Dérives digitales analogues présentent le langage numérique comme sujets. Les traces digitales, peintes à la main, comme si l’humain se réappropriait les rouages de cette réalité qui envahit notre quotidien. Dans la vertigineuse ascension d’un univers virtuel devenu bien réel dans le quotidien de milliards d’humains, sommes-nous au volant de cette aventure? Pouvons-nous nous accorder la faveur de la mettre en perspective? Il semble bien que la machine soit devenue plus puissante que ces utilisateurs, toutes classes confondues. Il semble aussi que la classe dirigeante n’a pas ni le courage ni l’intelligence de poser des balises pour un avenir plus certain.