Ondulations/undulations

Ondulations/Undulations interroge l’épineuse question de la liberté. Je libère le fil de l’emprise de la toile, je l’expose à la surface dans sa nature propre, de plus en plus libre de la toile. Ainsi, les fils sont en état de flottement, dépassent le cadre ou s’emmêlent sur la surface. Ils sont la ligne et la forme. Le jeu des fils incarne métaphoriquement une recherche de liberté, au cœur même des acquis culturels. J’utilise la toile en tant que matière. Je l’utilise brute pour le fond, et la déconstruis, en enlevant les fils de trame un à un, pour la forme. Je peins, avec, en quelque sorte, une approche sculpturale. La toile nue contextualise les compositions, lesquelles s’élaborent à partir des fils collés ou cousus, et ensuite peints un à un, le tout dans un processus méditatif et répétitif.
Le fil sur la toile. Le fil dans la toile. Le fil comme toile et le fil en tant que matière. Le fil à la fois supporte l’œuvre et lui sert de moyen d’expression. En analogie à ces liens entre le fil tissé et le fil libre, je propose, à travers ces œuvres, une réflexion sur notre capacité à dépasser nos constructions mentales pour s’ouvrir vers une dimension plus vaste et moins confinée à des règles préétablies ou à des « patterns » récurrents. Dans ce même sens, je souligne la tension entre le tissu social et l’individu, celle-ci étant intrinsèque à la notion de liberté.
Reportage sur l'exposition lors de son passage à Winnipeg =>